Message du président

Chers actionnaires,

Pour Sartorius Stedim Biotech, 2016 a une nouvelle fois été synonyme de forte hausse du chiffre d’affaires et des bénéfices et marque la sixième année consécutive d’une croissance à deux chiffres. Nous sommes ravis d’avoir atteint la tranche supérieure de nos objectifs, illustrée par une progression du chiffre d’affaires de 20,4 % et une marge de 27,5 %.

Cette évolution favorable repose en partie sur une forte demande du marché final. De nouvelles autorisations de mise sur le marché de médicaments ont été obtenues à un rythme relativement soutenu au cours des quelques dernières années et nous avons observé un élargissement des prescriptions pour les médicaments biologiques existants ainsi que l’intensification de l’activité des nouveaux arrivants sur le marché des biosimilaires. Nous avons pu satisfaire cette forte demande grâce à notre offre de produits et services complète, basée sur une conception biotechnologique que nous avons développée au cours des dernières années. Nous avons par conséquent enregistré une croissance solide sur l’ensemble du portefeuille, y compris sur les lignes de produits de nos récentes acquisitions. En particulier, la tendance en faveur des systèmes de bioprocédés à usage unique s’est poursuivie au même rythme sur les sites de production de médicaments de nos clients, avec pour effet de forts taux de croissance de notre activité de consommables.

De plus, nous avons continué à gagner des parts de marché, en particulier en Amérique du Nord, le plus grand marché biopharmaceutique, où nous étions historiquement sous-représentés. Au cours de l’exercice considéré, nous avons enregistré une croissance de 21,0 % en Amérique du Nord et avons, dans le même temps, généré environ 37 % de notre chiffre d’affaires au sein de cette même zone géographique.

C’est l’une des principales caractéristiques de notre modèle économique axé sur les produits à usage unique : la croissance des ventes se traduit directement par une hausse de la rentabilité. Soutenus par ces économies d’échelle, l’EBITDA courant a connu une progression de 24,8 %, la marge d’EBITDA a pour sa part progressé pour s’établir à 27,5 % et le résultat net par action courant a atteint 1,92 euro, soit une hausse de 26,8 %. Par conséquent, le Conseil d’administration proposera à l’Assemblée générale des actionnaires une nouvelle hausse de 26,0 % du dividende net, à 0,42 euro par action.

Après avoir presque quintuplé au cours des trois dernières années, le cours de notre titre affiche une évolution relativement constante en 2016, avec un gain d’environ 2 %. Comme annoncé, nous avons mené à bien la division du titre par six en mai 2016 dans le but d’accroître la négociabilité de nos actions.

L’exercice 2016 a été synonyme de réussite non seulement sur le plan financier mais aussi opérationnel.

Nous avons considérablement progressé dans l’avancement de notre programme d’investissements pluriannuel et, pour tenir le rythme de la croissance, nous avons même devancé et étendu certains de nos investissements. Au rang de ces derniers figurent notamment le renforcement de la capacité de moulage pour la fabrication des membranes sur notre site de Goettingen en Allemagne, la préparation en vue de la multiplication par deux des capacités de production des poches et filtres à usage unique à Porto Rico et l’ouverture d’un nouveau laboratoire de tests à Boston (Massachusetts, États-Unis).

La poursuite du développement de notre portefeuille de produits reste l’un des points clés de notre programme. Nous sommes très satisfaits de la façon dont les entreprises que nous avons récemment acquises, comme Cellca, BioOutsource et TAP, se sont développées ainsi que de leur performance sous l’égide de Sartorius Stedim Biotech. Outre la forte croissance qu’elles enregistrent par elles-mêmes, l’ensemble de ces acquisitions sont porteuses d’un potentiel de synergies prometteur pour notre portefeuille de produits actuel.

En 2016, nous avons été à même d’intégrer la start-up américaine kSep Systems, qui a complété notre offre par ses systèmes de centrifugation à usage unique assortis d’arguments de vente uniques, des produits en parfaite adéquation avec notre portefeuille de bioprocédés en amont. Tandis que l’adoption par le marché de ces nouveaux produits issus de bioprocédés reste lente en raison de la nature hautement réglementée de notre marché final, nous avons déjà constaté un réel intérêt de la part de nos clients et sommes impatients d’accélérer la pénétration de marché de cette formidable technologie nouvelle.

À l’avenir, nous tablons sur une croissance rentable continue et confirmons notre plan à moyen terme, à savoir atteindre un chiffre d’affaires de l’ordre de 1,5 à 1,6 milliard d’euros, assorti d'une marge d’EBITDA courant d’environ 29 % à 30 % d’ici 2020.

Plus précisément, pour 2017, nous aspirons à augmenter notre chiffre d’affaires entre 8 % et 12 % environ et à améliorer notre marge opérationnelle d’environ 0,5 point de pourcentage, à taux de change constant dans les deux cas. Compte tenu de notre forte croissance, la poursuite de nos investissements dans les infrastructures et capacités de production au plan mondial à des niveaux supérieurs à la moyenne devrait se traduire par un ratio de dépenses d’investissement entre 10 % et 13 %.

D’un point de vue stratégique, notre priorité restera le marché biopharmaceutique avec ses différents segments. La biotechnologie devrait, selon nous, continuer à afficher une croissance plus rapide que le marché pharmaceutique mondial car elle reste le moteur de l’innovation de cette industrie. Proposer à nos clients des technologies de bioprocédés rentables s’avèrera encore plus fondamental à mesure que ce marché arrive à maturité et que les biosimilaires poursuivent leur développement, ce qui augmentera les volumes des produits biopharmaceutiques fabriqués. Dans ce contexte, selon nos prévisions, l’adoption des systèmes à usage unique se poursuivra pour couvrir un nombre croissant d’étapes de la chaîne de valeur de nos clients et ces systèmes passeront progressivement du stade de fabrication pré-commerciale à une échelle commerciale.

Le marché de la biopharmacie sera également de plus en plus différencié et les fournisseurs sont appelés à jouer un rôle important avec l’accès à de nouvelles avancées, la maîtrise des coûts de recherche et développement et de production et enfin le maintien du prix des médicaments à un niveau abordable. Sartorius Stedim Biotech, en sa qualité de fournisseur principal de ce marché, continuera de relever sans cesse le défi pour proposer des produits et services innovants et enrichira continuellement son portefeuille via des acquisitions, des alliances et son propre service recherche et développement. Nous ferons également évoluer nos processus et nos systèmes afin qu’il soit aussi simple et pratique que possible de travailler avec nous.

Le succès atteint en 2016 témoigne des capacités et du potentiel de notre groupe et de ses collaborateurs. Je tiens à adresser mes remerciements à l’ensemble de nos équipes dans le monde entier pour leur engagement, leur passion et leurs accomplissements. J’apprécie également la confiance réaffirmée de la part de nos clients, nos partenaires et nos actionnaires et je vous invite chaleureusement à continuer à nous suivre sur la voie du succès à venir.

 

Sincères salutations,

Joachim Kreuzburg
Président du Conseil d’administration et directeur général