Comptes annuels Sartorius Stedim Biotech S.A. et notes annexes

Etat du résultat net

2ème trimestre
2016
en millions €1
2ème trimestre
2015
en millions €1
6 mois
2016
en millions €
6 mois
2015
en millions €
Chiffre d'affaires 263,0 217,6 508,8 422,0
Coût des ventes –131,7 –103,2 –252,0 –205,8
Marge brute 131,3 114,4 256,8 216,2
Frais commerciaux et de distribution –47,1 –40,2 –92,8 –79,6
Frais de recherche et développement –12,5 –10,2 –24,1 –20,0
Frais généraux –13,4 –12,1 –26,8 –23,0
Autres produits et charges opérationnelles 1,1 –6,1 –2,8 –6,5
EBIT (Résultat opérationnel) 59,5 45,8 110,3 87,1
         
Produits financiers 1,4 –0,3 5,0 1,7
Charges financières –4,8 1,6 –7,1 –14,2
Résultat financier –3,4 1,3 –2,1 –12,6
Résultat avant impôts 56,1 47,1 108,2 74,5
Impôt sociétés –16,3 –13,7 –31,4 –21,6
Résultat net de la période 39,8 33,4 76,9 52,9
Attribuable à :        
Propriétaire de la société Sartorius Stedim Biotech 39,3 32,7 75,7 51,4
Participations ne donnant pas le contrôle 0,5 0,8 1,1 1,5
         
Résultat net par action (€) 0,43 0,35 0,82 0,56
Résultat net dilué par action (€) 0,43 0,35 0,82 0,56

1) Données non auditées ni revues par les Commissaires aux comptes

Les chiffres de l'année précédente ont été ajustés comme suit :

  • Désormais, le groupe comptabilise l'amortissement des frais de développement capitalisés avec le coût des ventes. Auparavant, ces dépenses étaient intégrées dans les dépenses de recherche et développement (incidence sur les six premiers mois : 1,8 million d'euros).
  • La finalisation au 31 décembre 2015 de la répartition du coût d'acquisition de la société BioOutsource Ltd. a été constatée (impact mineur sur le 1er semestre 2016).

Etat du résultat net et des autres éléments du résultat global

2ème trimestre
2016
en millions €1
2ème trimestre
2015
en millions €1
6 mois
2016
en millions €
6 mois
2015
en millions €
Résultat net de la période 39,8 33,4 76,9 52,9
Couvertures des flux de trésorerie 1,6 6,7 1,0 –1,2
dont partie efficace de la variation de juste valeur
1,1 7,4 –0,5 –3,3
dont reclassées en résultat
0,4 –0,7 1,5 2,1
Charge d'Impôt sur couvertures des flux de trésorerie –0,5 –2,0 –0,3 0,4
Investissement dans une entité étrangère –1,6 2,5 1,3 –4,9
Charge d'Impôt sur investissement net dans une entité étrangère 0,5 –0,8 –0,4 1,5
Écarts de conversion 2,7 –6,7 –13,5 20,5
Eléments susceptibles d'être reclassés ultérieurement en résultat
net
2,7 –0,2 –11,9 16,2
Gains | (pertes) actuariels sur provisions pour retraite –3,8 2,5 –3,8 2,5
Charge d'impôt sur réévaluation du passif net 1,0 –0,7 1,0 –0,7
Eléments qui ne seront pas reclassés ultérieurement en résultat
net
–2,8 1,8 –2,8 1,8
Autres éléments du résultat global, net d'impôt –0,1 1,6 –14,7 18,0
Résultat global net d'impôt 39,7 35,0 62,1 70,9
Attribuable à :        
Propriétaire de la société Sartorius Stedim Biotech 39,1 34,6 61,0 68,9
Participations ne donnant pas le contrôle 0,6 0,4 1,1 2,0

1) Données non auditées ni revues par les Commissaires aux comptes

Etat de la situation financière

Actif 30 juin 2016
en millions €
31 déc. 2015
en millions €
Actifs non courants    
Goodwill 332,3 337,0
Autres immobilisations incorporelles 135,7 143,3
Immobilisations corporelles 235,7 222,9
Immobilisations financières 1,5 1,3
Autres actifs 0,8 0,8
Actifs d'impôts différés 10,8 10,0
  716,9 715,3
Actifs courants    
Stocks 170,3 147,0
Créances clients 184,3 142,3
Autres actifs financiers 10,0 8,4
Actifs d'impôts exigibles 9,3 9,8
Autres actifs 14,4 11,5
Trésorerie et équivalents 38,6 31,8
  426,9 350,8
Total actif 1 143,8 1 066,1
     


Passif 30 juin 2016
en millions €
31 déc. 2015
en millions €
Capitaux propres    
Attribuable aux actionnaires du groupe Sartorius Stedim Biotech 671,1 641,4
Capital social
18,3 15,4
Réserves
231,5 235,2
Bénéfices non distribués et autres réserves
421,2 390,8
Participations ne donnant pas le contrôle
6,1 5,8
  677,2 647,2
Passifs non-courants    
Obligations au titre des prestations de retraite 36,1 31,7
Autres provisions 3,3 3,3
Emprunts financiers 11,3 12,6
Passifs financiers de location-financement 17,0 16,9
Autres passifs financiers 52,8 51,5
Passifs d'impôts différés 29,4 30,2
  149,9 146,2
Passifs courants    
Provisions 10,3 8,0
Dettes fournisseurs 113,7 100,6
Emprunts financiers 117,2 87,2
Passifs financiers de location-financement 1,6 1,5
Autres passifs financiers 38,7 41,3
Passifs d'impôts exigibles 19,9 20,0
Autres passifs 15,2 14,1
  316,7 272,7
Total capitaux propres et passif 1 143,8 1 066,1


Tableau de flux de trésorerie

6 mois
2016
en millions €
6 mois
2015
en millions €
Résultat avant impôts 108,2 74,5
Résultat financier 2,1 12,6
EBIT (Résultat opérationnel) 110,3 87,1
Amortissement | Dépréciation des immobilisations 21,2 17,9
Augmentation | diminution des provisions 1,6 0,7
Impôts décaissés –31,7 –21,8
Autres éléments non financiers 0,0 0,1
Flux brut de trésorerie généré par l'activité opérationnelle 101,4 84,0
Augmentation | diminution des créances –46,9 –20,1
Augmentation | diminution des stocks et en-cours –25,2 –23,3
Augmentation | diminution des dettes 14,0 16,1
Flux net de trésorerie généré par l'activité opérationnelle 43,3 56,8
     
Investissements –32,3 –21,2
Produits provenant de la cession d'immobilisations 0,2 0,4
Autres paiements 0,0 –0,1
Flux net de trésorerie lié aux opérations d'investissement
hors acquisitions & cessions de filiales
–32,1 –20,9
Paiements relatifs à des acquisitions de filiales consolidées et autres
regroupements d'activités : trésorerie nette acquise
0,0 –29,3
Flux net de trésorerie lié aux opérations d'investissement –32,1 –50,1
     
Variation de capital 0,0 0,2
Intérêts reçus 0,1 0,0
Intérêts payés et autres charges financières –1,1 –1,3
Dividendes payés :
0,0 0,0
– aux actionnaires de Sartorius Stedim Biotech SA
–30,7 –20,0
– aux participations ne donnant pas le contrôle
–0,8 –0,5
Flux brut de trésorerie lié aux opérations de financement –32,5 –21,5
Remboursements d'emprunts –1,6 –11,7
Souscriptions d'emprunts 30,0 37,6
Variation des participations ne donnant pas le contrôle 0,0 –1,5
Flux net de trésorerie lié aux opérations de financement –4,1 2,8
Variation nette de la trésorerie et des équivalents de trésorerie 7,1 9,4
Trésorerie et équivalents de trésorerie à l'ouverture de l'exercice 31,8 18,5
Incidences des variations du cours des devises de la période –0,4 1,5
Trésorerie et équivalents de trésorerie à la clôture 38,6 29,4

 

Etat de variation des capitaux propres

En millions € Capital social Réserves Réserves sur
opérations de
couverture
Réserves pour retraites Réserves
non
distribuées
Réserves de conversion Capitaux propres
part du groupe
Participations
ne donnant
pas le contrôle
Total
capitaux propres
Solde au
1er janv. 2015
15,4 235,0 –2,3 –9,5 279,5 14,3 532,4 6,7 539,1
Résultat net de la période 0,0 0,0 0,0 0,0 51,4 0,0 51,4 1,5 52,9
Autres éléments du résultat global,
net d'impôt
0,0 0,0 –0,9 1,7 –3,4 20,1 17,5 0,5 18,0
Résultat global net d'impôt 0,0 0,0 –0,9 1,7 47,9 20,1 68,9 2,0 70,9
Stock options 0,0 0,2 0,0 0,0 0,0 0,0 0,2 0,0 0,2
Dividendes 0,0 0,0 0,0 0,0 –20,0 0,0 –20,0 –0,5 –20,4
Variation des participations ne donnant pas le contrôle 0,0 0,0 0,0 0,0 0,5 0,0 0,5 –0,5 0,0
Solde au
30 juin 2015
15,4 235,2 –3,2 –7,8 307,9 34,4 582,0 7,7 589,8
                   
                   
Solde au
1er janv. 2016
15,4 235,2 –3,3 –9,5 367,9 35,7 641,4 5,8 647,2
Résultat net de la période 0,0 0,0 0,0 0,0 75,7 0,0 75,7 1,1 76,9
Autres éléments du résultat global,
net d'impôt
0,0 0,0 0,7 –2,8 0,9 –13,5 –14,7 0,0 –14,7
Résultat global net d'impôt 0,0 0,0 0,7 –2,8 76,6 –13,5 61,0 1,1 62,1
Dividendes 0,0 0,0 0,0 0,0 –30,7 0,0 –30,7 –0,8 –31,5
Augmentation de capital 2,9 –3,7 0,0 0,0 0,0 0,0 –0,8 0,0 –0,8
Autres variations 0,0 0,0 0,0 0,0 0,1 0,0 0,1 0,0 0,1
Solde au
30 juin 2016
18,3 231,5 –2,6 –12,4 413,9 22,3 671,0 6,1 677,2

Pour les détails relatifs à l'augmentation de se référer au chapitre 7.

Secteurs opérationnels

La structure du management et le système de reporting financier interne de Sartorius Stedim Biotech sont basés sur une approche en tant que « Fournisseur de solutions intégrées » pour nos clients. En conséquence, un seul secteur opérationnel a été identifié par Sartorius Stedim Biotech : l'activité « Biopharma ».

L’indicateur « EBITDA courant » (résultat opérationnel avant intérêts, impôts, dépréciations et amortissements , corrigé des éléments non-récurrents) est l’indicateur clé utilisé en interne pour mesurer le résultat du secteur opérationnel. Par conséquent, les impôts et les charges | produits financiers ne sont pas inclus dans la mesure du résultat (profit ou perte) du secteur opérationnel.

Les principes comptables et d’évaluation pour le secteur opérationnel corres pondent aux principes comptables généraux appliqués par le groupe.

Information sectorielle par activité

En millions € 6 mois 2016
en millions €
6 mois 2015
en millions €
Chiffre d'affaires 508,8 422,0
EBITDA courant du secteur opérationnel 136,4 106,5
Dépréciation et amortissement –21,2 –17,9
Eléments non-récurrents –4,8 –1,5
EBIT (Résultat opérationnel) 110,3 87,1
Résultat financier –2,1 –12,6
Résultat avant impôt 108,2 74,5

Information complémentaire par région

Chiffre d'affaires
En millions € 6 mois 2016
en millions €
6 mois 2015
en millions €
EMEA 231,5 192,5
Amériques 187,9 149,3
Asie | Pacifique 89,3 80,3
Groupe 508,8 422,0

Note aux états financiers intermédiaires

1. Présentation du groupe

Sartorius Stedim Biotech est l’un des principaux fournisseurs d’équipements et de services de pointe dest inés aux processus de développement, d’assurance qualité et de production dans l’industrie pharmaceutique. Avec des solutions intégrées dans les domaines de la fermentation, de la filtration, de la purification, du stockage des fluides, les milieux de culture cellulaires ainsi que des technologies de laboratoire, Sartorius Stedim Biotech permet à l’industrie biopharmaceutique dans le monde entier de développer et fabriquer des médicaments biotechnologiques avec rapidité et rentabilité. Avec une forte concentration sur les technologies à usage unique novatrices et les services créateurs de plus-values, Sartorius Stedim Biotech est au cœur de la mutation technologique de son secteur. Fortement ancrée dans la communauté scientifique et étroitement liée à ses clients et partenaires technologiques, l’entreprise tra nsforme la science en solutions efficaces conformément à sa philosophie « Turning science into solutions ».

Sartorius Stedim Biotech est cotée sur Euronext Paris (code ISIN : FR 0000053266) et son siège social est situé à Aubagne en France.

Les états financiers intermédiaires condensés du groupe Sartorius Stedim Biotech pour la période du 1er janvier au 30 juin 2016 ont été établis sous la responsabilité du Conseil d’administration en date du 19 juillet 2016.

2. Base de préparation

Les comptes consolidés condensés intermédiaires du groupe Sartorius Stedim Biotech au 30 juin 2016 ont été préparés conformément à la norme IAS 34 « information financière intermédiaire ». Ils ne comprennent pas toutes les informations nécessaires à un jeu complet d'états financiers selon les IFRS. Ils comprennent toutefois une sélection de notes expliquant les évèn ements et opérations significatifs en vue d'appréhender les modifications intervenues dans la situation financière et la performance du groupe depuis les derniers états financiers consolidés annuels de l’exercice clos le 31 décembre 2015.

Les principes comptables retenus pour la préparation des comptes consolidés semestriels sont conformes aux normes et interprétations IFRS telles qu’adoptées par l’Union européenne au 30 juin 2016 et disponibles sur le site : http://ec.europa.eu/internal_market/accounting/ia s/index_fr.htm.

Les principes comptables appliqués sont identiques à ceux utilisés dans la préparation des comptes consolidés annuels pour l’exercice clos le 31 décembre 2015.

Le Document de Référence 2015 mentionne la liste des sociétés consolidées en page 127. La société Sartorius Stedim RUS LLC. est entrée dans le périmètre de consolidation le 1er janvier 2016.

Pour la détermination de l’impôt sur les sociétés, le groupe a appliqué la norme IAS 34.30 c) qui prévoit de retenir le taux moyen effectif attendu pour l’exercice, appliqué au résultat de la période (29%).

3. Recours aux jugements et à des estimations

En préparant ces états financiers intermédiaires, la direction a exercé des jugements, effectué des estimations et fait des hypothèses ayant un impact sur l'application des méthodes comptables et sur les montants des actifs et passifs, des produits et charges. Les valeurs réelles peuvent être différentes des valeurs estimées.

Les jugements significatifs exercés par la direction pour appliquer les méthodes comptables du groupe et les sources principales d'incertitude relatives aux estimations sont identiques à ceux ayant affecté les états financiers consolidés pour l'exercice clos le 31 décembre 2015.

4. Première application des nouvelles normes

Les nouvelles normes comptables suivantes sont applicables pour la première fois aux états financiers consolidés condensés et n’ont pas d’impact sur la présentation de la valeur nette de l'entreprise, la situation financière et la rentabilité ou le bénéfice par action :

  • Amendements à IAS19 : Cotisations des membres du personnel,
  • Améliorations annuelles des IFRS (Cycle 2010-2012) – diverses normes,
  • Amendements à IFRS 11 : Comptabilisation des acquisitions d'intérêts dans une entreprise commune,
  • Amendements à IAS 1 : « Disclosure Initiative » – Informations à fournir,
  • Amendements à IAS 16 et IAS 41 : Agriculture : Actifs biologiques producteurs,
  • Amendements à IAS 16 et IAS 38 : Clarification sur les modes d'amortissement acceptables,
  • Amendements à IAS 27 : Méthode de la mise en équivalence dans les comptes individuels,
  • Améliorations annuelles des IFRS (Cycle 2012-2014) – diverses normes .

Le groupe n’a pas appliqué les normes et interprétations qui ne sont pas d'application obligatoire pour la période.

Les normes ci-après seront applicables, respectivement, en 2018 et en 2019 :

IFRS 15 – Produit des activités ordinaires tirés de contrats conclus avec les clients : cette norme définit un cadre global afin de déterminer quel montant et sur quelle période doit être reconnu le revenu dans les comptes.

IFRS 15 aura essentiellement un impact sur la comptabilisation des contrats de construction tel que définis par la norme IAS 11. Avec la norme IAS 11, les revenus sont actuellement reconnus en fonction du pourcentage d'achèvement (méthode de l'avancement des travaux) c'est-à-dire que les revenus sont comptabilisés sur la base du pourcentage des coûts à jour par rapport aux coûts totaux estimés du contrat (méthode coûts versus coûts). Au regard d'IFRS 15, le contrôle d'un actif est le critère décisif pour la reconnaissance du chiffre d'affaires. Par rapport à la méthode de reconnaissance définie par la norme IAS 11, les principes définis par IFRS 15 pourraient entraîner des changements dans la comptabilisation des revenus.

La nouvelle norme relative à la comptabilisation des contrats de location – IFRS 16 – élimine la classification des contrats entre les contrats de location simple et les contrats de location-financement. Au contraire, en application de la norme IAS 17, tous les contrats de location sont traités de manière similaire et les contrats de location sont capitalisés au bilan en reconnaissant la valeur actualisée des paiements de location et en les considérant soit comme des actifs de location (en fonction du droit d'usage) soit comme des actifs dans leur ensemble.

Au regard de l'application de la norme IFRS 16, le groupe prévoit une augmentation des actifs de location et des passifs financiers liés. L'impact sur les ratios clés comme les ratios de capital ou de la dette nette sur l'EBITDA devrait être plutôt faible.

Enfin, la norme IFRS 9 – Instruments financiers – modifie les règles de classification et d'évaluation des instruments financiers, le cadre des tests de dépréciation de ces instruments ainsi que les directives pour la comptabilité de couverture.

L'impact de tous les changements attendus mention-nés ci-dessus est encore à l'étude et au stade de l'analyse. Actuellement, il est peu probable que ces changements aient un impact significatif sur les comptes consolidés du groupe.

5. Acquisition de la société BioOutsource Ltd

Le 17 avril, 2015, le groupe Sartorius Stedim Biotech a acquis 100% des droits de vote de la société BioOutsource Ltd, basée à Glasgow, en Écosse. BioOutsource teste la sécurité et la qualité des médicaments biologiques et des vaccins pour les clients pharmaceutiques, et s'est spécialisée dans la fourniture d'une offre complète de services pour l'industrie, en croissance, des biosimilaires.

L'affectation du coût d'acquisition a été finalisée en 2016 comme suit (pas de changement par rapport au 31 décembre 2015) :

Affectation
provisoire du
coût
d'acquisition
en millions €
Affectation
provisoire du
coût
d'acquisition
en millions €
Autres immobilisations incorporelles 11,4 11,4
Immobilisations corporelles 1,5 1,5
Stocks 0,8 0,8
Créances clients et autres actifs 2,6 2,6
Trésorerie et équivalents de trésorerie 1,4 1,4
Emprunts & autres passifs financiers –0,7 –0,7
Provisions et autres passifs –2,1 –2,1
Impôts différés –2,3 –2,3
Actif net acquis 12,6 12,6
Prix d'acquisition 30,6 30,6
Goodwill 18,0 18,0

Le prix d'achat d'environ 30,6 millions d'euros a été versé sous la forme d'un paiement en cash.

6. Acquisition de la société Cellca GmbH.

Le 1er juillet 2015, le groupe Sartorius Stedim Biotech a acquis 100 % des actions de la société Cellca GmbH basée à Laupheim, en Allemagne. Fondée en 2005, cette société, comptant environ 30 employés, a généré un chiffre d'affaires d'environ 6 millions d'euros en 2014. Les principaux clients de Cellca sont des entreprises biopharmaceutiques ainsi que des fournisseurs de produits biosimilaires qui ne gèrent pas ou que partiellement le développement des procédés en interne.

L'affectation du coût d'acquisition est la suivante (pas de changement par rapport au 31 décembre 2015) :

Affectation
provisoire du
coût
d'acquisition
en millions €
Affectation
définitive du
coût
d'acquisition
en millions €
Autres immobilisations incorporelles 27,2 27,2
Immobilisations corporelles 1,6 1,6
Créances clients et autres actifs 0,9 0,9
Trésorerie et équivalents 1,8 1,8
Deferred taxes - net –7,5 –7,5
Provisions et autres passifs –1,3 –1,3
Actif net acquis 22,6 22,6
Prix d'acquisition 26,5 26,5
Goodwill 3,9 3,9

Le prix d'achat d'environ 26,5 millions d'euros a été versé sous la forme d'un paiement en cash.

Les acquisitions de BioOutsource et Cellca ont pour objectif une extension de la gamme de produits, en particulier dans les domaines du développement de processus et de validation. Les écarts d'acquisition enregistrés correspondent à cet élément ainsi que les actifs non identifiables séparément. Les écarts d'acquisition ne sont pas déductibles sur le plan fiscal.

7. Capital social et réserves

L'assemblée ordinaire annuelle du 5 avril 2016 a approuvé les résolutions suivantes qui sont reflétées dans l'état de variations des capitaux propres:

  • Au 1er Janvier, 2016, la société VL Finance S.A.S. a fusionné avec la société mère du groupe Sartorius Stedim Biotech S.A. En vertu de cette transaction, le capital a été augmenté de 1 638 milliers d’euros par la création d'un nombre équivalent d'actions nouvelles d'une valeur nominale de € 1,00. La prime de fusion, qui est la différence entre l'actif net apporté et la valeur de l'augmentation de capital, a été crédité sur un compte spécifique de prime de fusion dans les capitaux propres pour un montant de 2 811 milliers d’euros.
  • Au titre de la fusion avec VL Finance S.A.S., Sartorius Stedim Biotech S.A. a acquis 1 642 095 actions propres qui ont dû être annulées. En conséquence, le capital social a été réduit de 1 642 milliers d’euros et la prime de fusion a été diminuée de 2 843 milliers d’euros.
  • Après l'achèvement de la fusion, il a été décidé de réduire la valeur nominale de chaque action de 1,00 € à 0,1667 € (1/6) en multipliant le nombre d'actions par 6 ; le nombre d’actions est donc passé de 15 363 365 à Autres immobilisations Affectation provisoire du coût d'acquisition en millions € Affectation définitive du coût d'acquisition en millions € 92 180 190.
  • Enfin, la valeur nominale de chaque action a été augmentée de 0,1667 € (montant arrondi) à € 0,20 par voie d'incorporation de réserves. Cette opération a conduit à une augmentation de cap ital d’un montant de 3 073 milliers d’euros et une réduction corrélative des réserves. Les coûts relatifs à l'augmentation de capital d'un montant de 600 milliers d’euros ont été imputés sur les réserves.

Pour plus de détails se référer au Document de Référence 2015 (pages 183 à 187).

8. Parties liées

Sartorius AG est l’actionnaire majoritaire de Sartorius Stedim Biotech S.A. Sartorius AG détient directement ou indirectement 74 % des actions et 85 % des droits de vote. Le flottant est de 26 %.

Le groupe Sartorius est organisé en deux divisions : la division « Bioprocess solutions » (principalement gérée par le groupe Sartorius Stedim Biotech) et la division « Laboratoires, Produits et Services » (principalement gérée par les autres sociétés du groupe Sartorius). Cette structure explique pourquoi le groupe détient deux filiales dans la plupart des pays et pourquoi ces entreprises partagent les locaux, le personnel et d'autres ressources. En outre, les sociétés du group e allemand exercent diverses fonctions centrales et, par conséquent offrent des services aux entités à travers le monde (par exemple, le support informatique). La société Sartorius Corporate Administration GmbH, une filiale à 100% de la société Sartorius AG, a intégré de nombreuses fonctions comme la fonction finance groupe, les ressources humaines, l'informatique, les relations avec les investisseurs, les activités juridiques et le marketing. Ces services sont refacturés au sein du groupe et, dans une large mesure au groupe Sartorius Stedim Biotech.

La structure décrite ci-dessus conduit à diverses rela-tions et transactions avec les parties liées. Celles-ci comprennent les ventes, les achats et les commissions, les frais de gestion et les coûts relatifs aux action-naires ainsi que les prêts, les services administratifs et les coûts partagés. Pour plus de détails se référer au Document de Référence 2015 (pages 154 et 155).

9. Instruments financiers

Valeurs comptables et justes valeurs

  Catégorie Valeur
comptable
au 30 juin
2016
en milliers €
Juste valeur
au 30 juin
2016
en milliers €
Valeur
comptable
au 30 juin
2015
en milliers €
Juste valeur
au 30 juin
2015
en milliers €
Actifs financiers Disponible à la vente 1,4 1,4 1,3 1,3
Créances clients Prêts et créances 184,3 184,3 142,3 142,3
Actifs financiers Prêts et créances 9,8 9,8 8,4 8,4
Instruments financiers dérivés Détenus à des fins d'échange 0,0 0,0 0,0 0,0
Dérivés - instruments de couverture n.a. 0,2 0,2 0,0 0,0
Autres actifs financiers   10,0 10,0 8,4 8,4
Trésorerie et équivalents Prêts et créances 38,6 38,6 31,8 31,8
           
Emprunts & autres passifs financiers Passifs financiers évalués au coût
amorti
128,5 129,6 99,8 100,9
Passifs financiers de location-financement IAS 17 18,6 29,9 18,4 25,2
Fournisseurs et comptes rattachés Passifs financiers évalués au coût
amorti
63,5 63,5 61,4 61,4
Fournisseurs et comptes rattachés n.a. 50,2 50,2 39,2 39,2
Fournisseurs et comptes rattachés   113,7 113,7 100,6 100,6
Instruments financiers dérivés Détenus à des fins d'échange 3,7 3,7 2,8 2,8
Dérivés - instruments de couverture n.a. 4,0 4,0 4,7 4,7
Autres passifs financiers Passifs financiers évalués au coût
amorti
53,1 61,4 53,9 61,5
Autres passifs financiers Juste valeur enregistré par le
compte de résultat
5,4 5,4 5,4 5,4
Autres passifs financiers n.a. 25,3 25,3 26,0 26,0
Autres passifs financiers   91,5 99,8 92,8 100,4


Pour les investissements de capitaux propres évalués à leur coût d'acquisition (actifs financiers), il n'est pas possible de déterminer la juste valeur de manière fiable en raison de l'absence de marchés actifs. Cela concerne principalement les actions des filiales non consolidées. Cellesci sont principalement en lien avec des filiales de vente du groupe et le calcul de la juste valeur pour ces activités ne serait donc pas pertinent pour la prise de décisions économiques des utilisateurs. Actuellement, il n'est pas prévu de vendre ces actifs.

Les justes valeurs des instruments financiers ont été déterminées sur la base des informations de marché disponibles à la date de clôture et doivent être alloués à l'un des trois niveaux de la hiérarchie de la juste valeur conformément à la norme IFRS 13.

Pour le niveau 1, les instruments financiers sont calculés sur la base des prix cotés sur des marchés actifs pour des actifs et des passifs identiques. Pour le niveau 2, les instruments financiers sont calculés sur la base des paramètres obtenus à partir de données observables sur les marchés ou sur la base des prix du marché pour des instruments similaires. Pour le niveau 3, les instruments financiers sont calculés sur la base de paramètres non observables sur les marchés.

Les instruments financiers sont comptabilisés à la juste valeur à la date de clôture et sont exclusivement des dérivés sous forme de contrats à terme et des swaps de taux d'intérêt. L'évaluation a été faite sur la base des taux de change cotés et des courbes de rendement du marché (Niveau 2).

Les justes valeurs des passifs financiers comptabilisés selon le coût amorti, en particulier les engagements envers les banques et les passifs de location financement, ont été mesurés sur la base de la courbe des taux d'intérêt du marché, en considérant à titre indicatif les « spreads » de taux de crédit (Niveau 2).

Le passif relatif à l'acquisition d'AllPure correspond au montant de la valeur actualisée des paiements futurs attendus. Ces paiements sont calculés à partir des revenus attendus de l'entreprise AllPure à compter de la date de l'acquisition en prenant en compte le taux d'actualisation ajusté au risque, mentionné ci-dessus (niveau 3).

Les justes valeurs des actifs et passifs financiers se rapprochent de leur valeur comptable en raison de leur échéance, principalement à court terme.

Mesure des justes valeurs

Le groupe comptabilise les transferts entre les troi s niveaux de la hiérarchie à la fin de la période au cours de laquelle le changement est intervenu. Pendant la période considérée, il n'y a eu aucun transfert entre les trois niveaux.

L'évaluation du passif de niveau 3 est basée sur une technique de flux de trésorerie discountés, en prenant en considération les paiements futurs attendus actualisés en utilisant un taux d'actualisation ajusté au risque. Les paiements attendus sont déterminés en tenant compte des développements possibles de rev e- nus futurs et des montants à payer en vertu de chaque scénario. La donnée importante, non observable, dans ce calcul est la détermination des revenus qui a été retenue, à savoir un taux de croissance d'environ 3 millions d'euros par an en moyenne.

La valeur comptable de la dette peut être réconciliée comme suit :

en millions € 2016 2015
Solde au 1er janvier 2016 5,4 6,2
Charge d'intérêts 0,1 0,1
Paiement 0,0 –1,5
Effets de change –0,1 0,5
Sodle au 30 juin 2016 5,4 5,2


Une augmentation (diminution) des ventes de 10% pour chacune des années suivantes conduirait à une augmentation (diminution) du passif de 0,5 million d'euros (0,5 million d'euros).

10. Autres informations

Impairment test

Au 30 juin 2016, nous n'avons pas identifié d'indice de pertes de valeur qui nécessite la mise en place d'impairment test sur le goodwill et sur les actifs à durée de vie indéfinie.

Mesure de la performance

Le groupe Sartorius Stedim Biotech utilise l’indicateur « EBITDA courant » comme indicateur clé pour mesurer la performance. L’indicateur « EBITDA » correspond au résultat opérationnel avant intérêts, impôts, dépréci a- tions et amortissements. L’indicateur « EBITDA courant » correspond à l'indicateur EBITDA corrigé des éléments non-récurrents) sur la période concernée.

Événement postérieur à la clôture

Le 6 juillet 2016, le groupe Sartorius Stedim Biotech a signé un contrat d'acquisition du spécialiste américain des centrifugeuses KSep Holding, Inc. La société est basée à Morrisville en Caroline du Nord et opère sur ce marché depuis 2011. Elle devrait atteindre une croissance significative à deux chiffres et devrait générer un chiffre d'affaires d'environ 7 millions de dollars avec une forte marge d'EBITDA à deux chiffres en 2016. La transaction valorise KSep à environ 28 millions de dollars et sera définitivement réalisée d'ici fin juillet 2016.

Dividendes

Lors de la période considérée, Sartorius Stedim Biotech S.A. a distribué des dividendes pour un montant de 30,7 millions d’euros.

Audit

Niveau de vérification des auditeurs :

  • 31 décembre 2015 : comptes audités,
  • comptes semestriels : comptes ayant fait l'objet d'un examen limité,
  • comptes trimestriels : comptes n'ayant fait l'objet ni d'un audit, ni d'un examen limité.

Rapport des commissaires aux comptes sur l’information financière semestrielle 2016

Sartorius Stedim Biotech S.A.

Siège social : Z.I. Les Paluds - Avenue de Jouques - C.S. 91051 - 13781 Aubagne cedex

Capital social : €.18.436.238

Rapport des commissaires aux comptes sur l’information financière semestrielle 2016

Aux actionnaires,

En exécution de la mission qui nous a été confiée par vos Assemblées générales et en application de l’arti cle L.451-1-2 III du Code monétaire et financier, nous avons procédé à :

  • l'examen limité des comptes semestriels consolidés condensés de la société Sartorius Stedim Biotech S.A., relatifs à la période du 1er janvier au 30 juin 2016, tels qu'ils sont joints au présent rapport ;
  • la vérification des informations données dans le rapport semestriel d’activité.

Ces comptes semestriels consolidés condensés ont été établis sous la responsabilité du Conseil d’Administration. Il nous appartient, sur la base de notre examen limité, d'exprimer notre conclusion sur ces comptes.

I. Conclusion sur les comptes

Nous avons effectué notre examen limité selon les normes d’exercice professionnel applicables en France. Un examen limité consiste essentiellement à s’entretenir avec les membres de la direction en charge des aspects comptables et financiers et à mettre en œuvre des procédures analytiques. Ces travaux sont moins étendus que ceux requis pour un audit effectué selon les normes d’exercice professionnel applicables en France. En conséquence, l’assurance que les comptes, pris dans leur ensemble, ne comportent pas d’anomalies significatives obtenue dans le cadre d’un examen limité est une assurance modérée, moins élevée que celle obtenue dans le cadre d’un audit.

Sur la base de notre examen limité, nous n'avons pas relevé d'anomalies significatives de nature à remettre en cause la conformité des comptes semestriels consolidés condensés avec la norme IAS 34 – norme du référentiel IFRS tel qu’adopté dans l’Union européenne relative à l’information financière intermédiaire.

II. Vérification spécifique

Nous avons également procédé à la vérification des informations données dans le rapport semestriel d’activité commentant les comptes semestriels consolidés condensés sur lesquels a porté notre examen limité. Nous n'avons pas d'observation à formuler sur leur sincérité et leur concordance avec les comptes semestriels consolidés condensés.

Marseille, le 22 juillet 2016

KPMG Audit
Département de KPMG S.A.

John Evans


Deloitte & Associés

Christophe Perrau

 

Information sur le rapport semestriel

Attestation du responsable du rapport financier semestriel

J'atteste, que les comptes condensés pour le semestre écoulé sont, à ma connaissance, établis conformément aux normes comptables applicables et donnent une image fidèle du patrimoine, de la situation financière et du résultat de la société et de l'ensemble des entreprises comprises dans la consolidation, et que le rapport semestriel d'activité, figurant aux pages 2 à 19, présente un tableau fidèle des événements importants survenus pendant les six premiers mois de l'exercice, de leur incidence sur les comptes, des principales transactions entre les parties liées ainsi qu'une description des principaux risques et les principales incertitudes pour les six mois restants de l'exercice.

 

Joachim Kreuzburg
Directeur général du
Groupe Sartorius Stedim Biotech